La femme d'origine française Arlette Andersen a survécu à Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, elle est l'un des rares témoins directs de l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire du monde - l'extermination de six millions de Juifs. Arlette Andersen est un visage sur l'histoire de l'Holocauste. Arlette Andersen est née et a grandi dans le quartier du Marais à Paris avec le patronyme Levy. À l'été 1942, elle et sa famille doivent fuir la persécution des Juifs à Paris. En novembre 1943, elle est arrêtée par les nazis puis déportée dans le pire camp d'extermination nazi.


À Auschwitz, Arlette Andersen, 19 ans, a évité la chambre à gaz, elle était donc censée travailler jusqu'à la mort. Miraculeusement, Arlette Andersen a survécu à un an de captivité. En janvier 1945, elle a été envoyée sur deux marches de la mort, auxquelles elle a également survécu.


Environ 75 000 Juifs français ont été déportés à Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale, seuls 2 500 ont survécu - Arlette Andersen était l'une d'entre elles.

En mai 1945, elle rentre chez elle dans sa famille à Paris, et après des vacances d'été en 1946, elle rencontre l'amour de sa vie au Danemark. En 1951, Arlette Andersen a épousé Ole Andersen, a déménagé au Danemark et est devenue citoyenne danoise.


Pendant 25 ans, de 1990 à 2015, Arlette Andersen a parcouru le Danemark avec une conférence sur les survivants d'Auschwitz. Ce sont principalement les jeunes des écoles et des collèges qui ont entendu son histoire émouvante. En 2015, elle a dû arrêter. Sa physique et sa voix ne pouvaient plus supporter les nombreuses conférences. La survivante d'Auschwitz, âgée de 97 ans, a désormais définitivement confié la tâche de raconter son histoire personnelle entre les mains du journaliste et photographe Thomas Kvist Christiansen, qui est le réalisateur du film "Arlette - une histoire que nous ne devons jamais oublier" et auteur du livre sur l'histoire d'Arlette Andersen, "Nous sommes ici pour mourir".


Arlette Andersen espère profondément et sincèrement que son histoire pourra perdurer à travers les conférences, les films et les livres de Thomas Kvist Christiansen, et qu'ainsi elle pourra continuer à aider à mettre le visage de l'histoire de l'Holocauste.

Velkommen.html
histoire_arlette_1.html
film_Francaise.html
livre.html
film_Francaise.html
contact_Francais.html